Le lac des Ciments

  • La présentation du site

La carrière d’extraction de craie a laissé aujourd’hui la place à un site partiellement boisé de 27 hectares comprenant un plan d’eau de 13 hectares, dénommé « lac des ciments », de 530 m de longueur et 300 m de largeur en moyenne. Il constitue le plan d’eau le plus profond d’Ile-de-France avec une fosse de 30m avec 2 paliers à 9m et 20 m. Il représente un volume de 2 000 000 m3.

L’Oise, à l’aval immédiat de Beaumont, se trouve 400m. Alimenté par la nappe de la craie, le lac est également en relation avec la rivière, une étude réalisée en 2009, par le BRGM en a confirmé les communications très rapides entre l’Oise et sa nappe alluviale baignant le lac.

  • Le cadre réglementaire administratif et juridique

Un arrêté préfectoral en date du 7 mai 2008 a autorisé l’exploitation d’une décharge de classe 3 et le remblaiement du lac par des déchets inertes. Cette autorisation a fait l’objet de recours juridiques par M. Houlbert, président de l’association "les Amis du Lac" et "les Amis de la Terre du Val d’Ysieux".

Le Tribunal Administratif a annulé cet arrêté préfectoral en 2010, jugement confirmé en appel fin 2012. Ce jugement est aujourd'hui définitif.

  • La biodiversité du site

La ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) de Nointel intégre partiellement le lac et son site. Ce classement caractérise le site sans caractère réglementaire.

Une étude de milieu réalisée par la société Alisea en 2009 sur commande de la société Calcia n’a pas conclu à l’intérêt particulier de ce site. Une contre-expertise a été réalisée par M. Bohler et les Amis de la Terre du Val d’Ysieux a, au contraire, inventorié des espèces floristiques patrimoniales et conclu à la nécessité de préserver ce site.

Une nouvelle étude a été confiée par le Conseil général à la société Biotope. Elle a été réalisée de mai 2011 à avril 2012. Elle a permis d’inventorier :

  • 5 habitats floristiques distincts très localisés
  • 222 taxons floristiques dont l’orchis négligé protégé et d’autres orchis rares en Ile-de-France
  • Une avifaune parfois rare en Ile-de-France (canard chipeau) fréquentant le site pour son alimentation
  • Un déséquilibre du peuplement de poissons
  • Une faible diversité d’insectes
  • 7 taxons de chiroptères dont 5 déterminantes ZNIEFF.

En conclusion, cette étude conclut à l’intérêt de préserver et restaurer le site au vu de la vulnérabilité de la nappe, de la présence d’espèces patrimoniales et de sa position, corridor biologique entre la forêt de Carnelle et l’Oise.

  • Les solutions alternatives à la décharge

L’Union Nationale des Producteurs de Granulats, membre de l’UNICEM, Union Nationale des Industries de carrières et Matériaux, a publié un guide pratique intitulé « aménagement écologique des carrières en eau ». Il est disponible auprès de ce syndicat.

De nombreuses carrières en eau, surtout de granulats, ont été aménagées dans une optique de préservation et de valorisation de la biodiversité avec ou sans ouverture de sentiers de découverte, d’activités de loisirs et de sensibilisation au public.

Une rapide bibliographie réalisée sur internet en témoigne :

Les carrières un écrin pour la biodiversité

Actualité VICAT : Quand les carriers ont la main verte

Les carrières au service de l'aménagement du territoire

  • La position de l’IASEF

L’IASEF a apporté son soutien aux associations et actions de défense du site. Les études de milieu entreprises confirment la nécessité de sa préservation, de sa restauration et de sa valorisation biologique.

La poursuite de la concertation est souhaitable pour promouvoir des actions et des solutions en ce sens menées par les collectivités locales ou un partenariat privé/public dans ce but.

En 2013, IASEF a rédigé une motion relative au devenir du lac des Ciments à Beaumont sur Oise.

Imprimer E-mail

Adresse

Centre associatif Françoise Bonn
14 rue Théodore Prévost
95290 L'ISLE ADAM

Contact

Téléphone : 07 71 17 73 91

Formulaire de contact