Les insectes et les araignées

Un insecte discret : le fourmilion

Mon ami Alain faisait un tour de son jardin à la mi juillet avec son petit fils Faël. Il lui fit remarquer un cöne dans la terre sèche et friable en s’interrogeant sur son origine. Au grand étonnement du papy, Faël,12 ans,  répondit : « Ben, voyons, papy, c’est un fourmillon » .

Crédit photo : Nicolas Coiffait

Crédit photo : Nicolas Coiffait

Le fourmilion est en effet un insecte de l’ordre des névroptères discret et méconnu. L’imago (l’adulte), 50 mm environ,  ressemble à une libellule au vol lourd. Il s’en distingue par des antennes en massues et par leur position au repos où elles « collent » à l’abdomen. Ses mœurs crépusculaires ou nocturnes le rendent difficillement observable. Sa courte vie est vouée à la reproduction.

Fourmillon commun, crédit photo : https://observations.be/species/1779/

Sa larve, 10 mm,  qui se développe en 2 ans, est moins discrète. Elle est carnivore et prédatrice. L’art de la chasse de la plupart des espèces mérite pourtant qu’il soit plus connu. Elle creuse un entonnoir en spirale dans le sol friable (sable, terre sèche) et abrité. Cachée sous le sable, au passage d’un insecte, fourmi de préférence, à défaut  mouche, cloporte ou gendarme, elle génère un jet de sable ou de terre qui produit une mini avalanche entrainant la proie dans le cône. Muni de puissantes mandibules, la larve n’a plus qu’à s’en saisir. Alors quoi de plus ludique pour papy et Faël que d’alimenter le haut de l’entonnoir en fourmis?

  Crédit photo : Nicolas Coiffait. Taille de la larve 1 cm

Le réchauffement climatique pourrait favoriser l’expansion de ces espèces thermophiles vers le nord. 5 espèces sont présentes en Ile-de-France.  4 le sont en forêt de Fontainebleau ou localement dans des habitats ensoleillés et abrités. Le fourmilion parisien, Euroleon nostras, est le plus répandu en Ile-de-France. Comme l’atteste l’atlas régional de la biodiversité, il est bien répertorié à L’Isle-Adam et aux alentours (https://atlasbiodiversite.arb-idf.fr/taxon/fourmilions/atlas/especes/52081-Euroleon_nostras). Il y a été à nouveau observé cette année à plusieurs occasions.

Vous pouvez nous faire part de vos propres observations ou les saisir sur Cettia : https://cettia-idf.fr/atlas-dynamiques-de-la-biodiversite

Imprimer